full screen background image

Prochaine élection Européenne : le NON montre ses muscles

Nous somme désormais à moins de deux mois des élections européennes. Elles auront lieu entre les 22 et 25 mai prochains dans les 28 Etats membres de l’Union européenne. Les 751 députés du parlement européen seront désignés. Ces élections vont avoir un grand retentissement : les eurosceptiques risquent de faire leur entrée fracassante au parlement européen!

Drapeaux européen et français

http://www.fmh-ump.fr/wp-content/uploads/2013/05/drapeau-europeen.jpg

Au sein de mon premier article publié sur La Grenouille intitulé « L’euro peut-il disparaitre ? » (lien), j’avais déjà signalé la popularité croissante des parties eurosceptiques. Cependant il ne faut pas faire l’amalgame entre les partis politiques eurosceptiques et anti-européens. De nombreux partis politiques s’opposent à l’union européenne pour pouvoir reconstruire l’Europe à partir de zéro, sur des fondations différentes. Je pourrais citer par exemple le parti français du Front National ou encore le parti italien de la Ligue du Nord. Ce dernier plaide pour l’indépendance de la Padanie (en rose foncé sur la carte ci-dessous).

 padania-italia

http://franchini.e-monsite.com/medias/images/padania-italia.png

Ils ont comme ambition de mettre en place une « Europe des Nations Souveraines », qui défend l’idée d’une coopération entre les nations « tout en respectant leurs intérêts », comme le dit Marine le Pen. Toutefois ce projet reste très ambigu, peu d’informations sur cette nouvelle Europe ont été données par les présidents des différents partis opposés à l’Union Européenne. De plus, les différents partis membres de cette coalition d’Eurosceptiques sont formellement différents. Certains d’entre eux sont régionalistes telle La Ligue du Nord et d’autres sont de tradition plus jacobine avec une idéologie antimondialiste comme le Front National ou le Parti pour la Liberté aux Pays-Bas. Il s’agit avant tout de partis politiques voulant pousser à bout l’Union Européenne, ce qui provoquerait sa disparition. Les trois partis politiques cités ont déjà créé une alliance pour pouvoir fonder un groupe européen avec pour vocation de réunir tous les « patriotes européens ». Le petit dessein caricatural ci-contre montre la présidente du Front National Marine Le Pen avec le président du Parti pour la liberté Geert Wilders :

FN-PVV

http://www.presseurop.eu/files/images/author/Tom-FN-PVV.jpg?1384438747

Le dernier sondage IFOP met le Front National en tête pour les européennes devant l’UMP avec 25 % des votes du peuple français. Le parti hollandais est quand à lui donné en deuxième position en hollande avec 17 % des voix. Le parti indépendantiste italien a fait de très bons scores aux dernières municipales et  avait déjà raflé en 2009 10 % des suffrages pour les européennes.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso

Jose-manuel-barroso

http://static.lexpress.fr/medias_7970/w_605,h_270,c_fill,g_north/le-president-de-la-commission-europeenne-jose-manuel-barroso-2_4080772.jpg

Toutefois, ces trois partis ne constituent qu’un aspect de la montée de l’euroscepticisme!

En Autriche, le parti conservateur (Parti pour la liberté d’Autriche) est opposé à l’Union européenne; il est crédité par les sondages aux alentours de 20 %. Il faut aussi noter que dans la plupart des nations européennes ces partis font bien souvent un score  légèrement supérieur à ce qui leur était prédit dans les sondages. Le parti finlandais anti E.U (le Vrais finlandais) est donné à 18 % en troisième position. Si tous ces partis s’unissent au sein du parlement européen, les débats risquent d’être très ‘‘musclés’’ entre les pros et anti européens!

Timo Soini, chef du parti des vrais finlandais :

 Timo-Soini--768x1024

http://3.bp.blogspot.com/-hyPVmMcPzys/TaoWn2iXC5I/AAAAAAAABFk/FgzcncetrAY/s1600/P1070940.JPG

Pour revenir à l’Italie, le mouvement cinq étoiles de Beppe Grillot va probablement faire une poussée historique pour les prochaines européennes. Il est donné à plus de 20 % par les sondages. Son parti milite pour la protection de l’état nation au sein de l’Union européenne. Il est très critique envers la politique d’austérité menée en Europe. Les voix de ce parti politique pourraient aller en faveur de réformes pénalisant la mise en place d’une Europe plus fédérale. Il souhaite notamment que l’Italie, troisième puissance économique de l’Union européenne puisse avoir un référendum sur la sortie de l’euro.

Beppe Grillo, lors d’une conférence de presse, le 23 janvier à Rome :

beppe-grillo-lors-d-une-conference-de-presse

http://s2.lemde.fr/image/2014/02/13/534×0/4365904_7_4223_beppe-grillo-lors-d-une-conference-de-presse_662219a0514a84163c004b71ae5e98da.jpg

Si nous traversons la manche (ou la mer d’Irlande) pour atterrir chez nos amis anglais, nous nous apercevons qu’ils n’échappent pas à la forte tendance eurosceptique. Le parti UKIP (Parti Pour l’Indépendance du Royaume-Uni) est la principale forme d’opposition à l’Union Européenne. Le UKIP se place en tête des sondages pour les prochaines élections avec 30 % des suffrages! Ce parti est fortement anti-E.U., c’est d’ailleurs lui qui a poussé Cameron à promettre la mise en place d’un referendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union-Européenne qui devrait se dérouler en 2017.

Une affiche de campagne du parti UKIP :

ukip

http://ssy.org.uk/wp-content/uploads/2010/03/ukip.jpg

En Irlande, de nombreux partis républicains sont réticents à certaines mesures de l’Union européenne. On pourrait citer le Fianna Fáil ou encore le Sinn Féin, qui sont des poids lourds de la vie politique en Irlande. De plus des nouveaux partis formellement anti-E.U se montent. Ils sont fortement opposés aux interventions du FMI et de l’Union Européenne en Irlande. Jugez-vous même en regardant la vidéo de campagne du parti de Sinn Féin pour les prochaines élections européennes :

Je voudrais aussi mentionner un parti politique hongrois très particulier : le JOBBIK ou Alliance des Jeunes de Droit e-Mouvement pour une meilleure Hongrie en français. Il a obtenu 20.5 % aux dernières législatives et devrait augmenter son score pour les prochaines européennes. Il s’impose comme la principale opposition au gouvernement en Hongrie.

Rentrons alors dans le vif du sujet : ce parti qui se dit 100% hongrois, veut le rétablissement de la Grande Hongrie d’avant la première guerre mondiale! A la fin de la guerre, la Hongrie avait été divisée à Versailles avec le traité de Trianon. L’ancienne Hongrie rassemblait une partie de la Roumanie actuelle, de la Croatie mais aussi le Bratislava et le Novi Sad en Serbie (anciennement Yougoslavie) :

trianon1

http://reveil-et-vous.fr/wp-content/uploads/2013/06/trianon1.gif

Les symboles de l’ancien empire d’Hongrie se retrouvent régulièrement dans les congrès organisés par le Parti. Les militants possèdent de nombreux objets et vêtements qui témoignent de la nostalgie de la ‘Grande Hongrie’ :

 teeshirt

 rassemblement-de-partisans-du-jobbik

http://www.slate.fr/sites/default/files/photos/teeshirt.jpg
http://s1.lemde.fr/image/2014/04/04/534×0/4395900_7_d5b9_rassemblement-de-partisans-du-jobbik-le-15_e5984014265350b0c5f2bb1a41dea9a6.jpg

Le JOBBIK souhaite la fin de l’Union Européenne et le retour en force des états-nations en Europe. Cependant il porte toutefois des propos qu’on peut qualifier d’antisémites ou de racistes. Un nombre non négligeable de ces militants vient de petits groupuscules néo-nazis; Marine le Pen quand à elle trouve ce parti trop extrême.

Une des têtes de liste des dernières élections législatives pour le parti JOBBIK :

Jobbik

http://db3.stb.s-msn.com/i/D2/69A4A7675F3727D243CE132087A33C_h408_w604_m2_q80_cBvIIHSxA.jpg

Malgré les fortes différences entres les partis eurosceptiques d’Italie, de France, de Hongrie, etc…  il ne leur sera pas vraiment compliqué de se coordonner  au sein du parlement européen pour arriver à leur but commun : faire exploser cette Union Européenne.

Dans cet article, je n’ai pas cité tous les mouvements eurosceptiques. Je pourrais rajouter le nouveau parti allemand anti-E.U. nommé Alternative pour l’Allemagne qui a été fondé il y a tout juste un an et qui d’après les sondages va déjà réaliser entre 5 et 10 % aux européennes prochaines. Le parti grec Aube dorée peut également être cité, ainsi que l’ascension de petits partis politiques hostiles à l’Union Européenne en Suède et en Bulgarie donnés aux alentours de 5 %.

Il est donc probable que le 25 Mai prochain, presque 1 européen sur 5 votera pour un parti opposé à l’Union Européenne, ce qui est totalement sans précèdent depuis la fondation de cette nouvelle Europe.

Euroscepticisme-pouce-rouge

http://www.arte.tv/sites/fr/leurope-en-debat/files/2013/11/Euroscepticisme-modified.jpg

FLOCB




2 thoughts on “Prochaine élection Européenne : le NON montre ses muscles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *