full screen background image

O comme Océan

L’océan, à la fois ressource, immensité, moyen ou encore lieu de vie représente l’essentiel de ce dont est constituée la planète Terre. Utilisé pour ses ressources l’océan permet de se nourrir. Il est aussi un lieu de loisir. Parfois d’une nature destructrice, il effraie. Il est néanmoins un formidable moyen utilisé par l’homme : c’est un moyen de communication permettant de nombreux échanges sans lequel le monde ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. De tous les aspects que l’océan porte en sa nature nous allons ici nous intéresser à comment les hommes l’ont apprivoisé pour constituer des liens entre nations.

L’océan constitue en effet un élément qui borde physiquement chaque continent. Ceci a vite été compris par l’homme, qui, au moyen de bateaux a appris à profiter de cette barrière aquatique. Grace à cela de nouvelles terres ont été découverte, constituant déjà une première forme de rapport intercontinental. De nos jours les océans sont un élément central de la mondialisation et de nos sociétés contemporaines.

Ainsi tout bien devient exportable et échangeable à travers le monde. Ceci pourrait certes se réaliser par la voie aérienne mais néanmoins dans des proportions bien moindres. La voie océanique a par exemple permis d’offrir la Statue de la Liberté aux Américains, puisque ce monument a été réalisé sur le sol français. Des milliers de biens peuvent ainsi circuler aujourd’hui à travers le monde. La mondialisation ne serait donc pas ce qu’elle est aujourd’hui sans ce que les océans sont.

De plus au-delà des biens transitant à une échelle mondiale les océans ont permis, et permettent encore, le déplacement de milliers de personnes, créant un pont entre continents. Ceci permet une grande mixité au sein de chaque population et cultures, en constante évolution. Ainsi qu’est ce que serait une île et qui en seraient les habitants si les océans n’étaient pas utilisés comme un véritable moyen ? Probablement pas grand chose, si ce n’est un morceau de terre peuplé d’une population identique au sein des quels des problèmes similaires auraient une récurrence importante. L’histoire serait elle aussi complétement différente aujourd’hui sans la présence et l’utilisation faite par les hommes des océans.

Victor Hugo, dans ses quelques réflexions philosophiques, développe une pensée similaire, allant même plus loin. Il affirme en effet que les océans constitueraient eux-mêmes un véritable continent. Ainsi selon lui la fonction de ces immensités d’eau serait de « remplacer à un moment donné les Europes, les Asies, les Afriques et les Amériques que vous avez à cette heure sous les pieds ». Ici sa vision de l’océan va plus loin qu’un simple lien essentiel entre les continents et inclue un véritable élément physique au cœur de nos civilisations.

Les océans, quel qu’ils soient, sont donc véritablement un moyen que l’être humain s’est approprié, réalisant multiples échanges et permettant l’apport d’une culture et mixité mondiale.

Valentin B., Terminale




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *