full screen background image

Les Gouts et les Couleurs

Avec le retour des beaux jours, l’équipe de la Grenouille vous propose une sélection de lecture varié, qui ont su toucher leur lecteur pour des raisons souvent très différentes. Le sujet, la forme et l’époque sont libre et la seule raison pour laquelle ces romans, essais ou nouvelles sont regroupés c’est qu’un des membres de l’équipe l’a particulièrement aimé.

Evidemment les gouts des uns ne seront pas celui des autres mais il est toujours intéressant de voir une œuvre sous l’angle de celui qui est tombé amoureux d’elle. Cela en dégage la beauté et permet parfois de mieux saisir le message d’un livre.

Ainsi j’espère que ces petits échantillons de passion pourront vous même vous donner la curiosité d’explorer le gout des autres.

 

1984 – George Orwell

1984_by_alcook-d4z39dhUn de mes livres préférés est 1984 de George Orwell. L’auteur a imaginé, dès 1949, ce à quoi ressemblerait 1984. Cette oeuvre dénonce le totalitarisme de l’époque, mais, sans le vouloir peut-être, prédît les dangers de notre siècle, dus à l’arrivée d’Internet notamment.

 

On découvre le quotidien d’une société dotée d’un État plus que Totalitaire, au travers la vie de Winston. Là bas, tout est controlé, tout est su, les m
oindres mouvements connus : “Big brother is watching you” …

Peu à peu, cet homme tente de s’affranchir de cette oppression, et la défie donc en cherchant une forme de liberté. Mais quel exercice difficile dans cet univers nourri de propagande et de lavages de cerveau ! Simple exemple; la langue est revue par le ministère afin de réduire le vocabulaire autorisé : la pensée est de ce fait, bridée. Comment envisager la notion de liberté quand le mot n’existe même pas?  Ce livre nous oblige à réfléchir à des concepts que l’on croit communément acquis.

J’ai beaucoup aimé ce livre car il est effrayant : Orwell n’est pas loin de la réalité d’aujourd’hui, avec Internet, les systèmes d’information, l’hyper-protection,… La notion de manipulation y est parfaitement représentée: peut on résister au charme de Big Brother ?

oykugumus.com

oykugumus.com

J’en garde une image forte. C’est un livre marquant avec un sujet malheureusement trop actuel.

Clémentine.

 

 

 

Anna Karénine – Léon Tolstoï

Entre réunion mondaine et travail si difficile de mère, Anna, la femme d’un riche aristocrate et politicien russe, tombe malgré elle amoureuse du beau et valeureux Compte Vronski. Les deux amants face aux critiques assassines de la haute société, décident tout de même de vivre leur histoire peu commune au sein d’une telle richesse et d’un monde si codifié et hypocrite.

Source: google image

Source: google image

Ce roman plonge dans un monde tout à fait particulier entre jalousie, critique de la société et recherche de bonheur. Un pilier de la littérature russe et une histoire envoutante qui permet de se rendre compte de la haute aristocratie russe au XIXe siècle. Au delà de l’histoire même, se dégage une poésie et une dureté des sentiments humains qui paraît résumer la vie entière.

Un classique à connaître, qui, une fois que l’on se plonge dedans, n’est plus possible de quitter jusqu’au dernier des mots. Par ailleurs et de loin mon livre préféré, qui touche notre intimité et nos plus profondes passions.

« Il cessa de souhaiter être un autre que lui-même, et désira simplement devenir meilleur qu’il n’avait été jusque-là. »

Paul.

Le Camp de Saint – Jean Raspail

Dans ce roman, le thème de l’immigration est abordé. Raspail plonge le lecteur dans la situation où plus d’un million de pauvre indiens s’embarqueraient dans la « grande traversée » à destination de l’Europe afin d’y commencer une nouvelle vie. Cette œuvre fictive et presque prophétique vis-à-vis des événements récents montre la réaction de l’opinion publique et de la communauté internationale évoluant au fil du voyage de ces migrants et autour de la grande question: Mais où et quand vont-ils s’arrêtaient. Enfin Raspail nous montre comment un million de migrant débarquant au même endroit et au même moment peut diviser fortement la société et mener au chaos. Je conseille fortement à toute personne de lire ce livre captivant et écrit de façon originale.

jean raspil

Antoine.

Le Capital au XXIe siècle – Thomas Piketty

Notre société contemporaine accuse de graves inégalités qui provoquent de profonds débats sur la nature du systéme dans lequel nous vivons. Ce système a été analysé dans un ouvrage très bien construit, de manière rigoureuse et avec une volonté d’être complet. Le Capital au XXIéme siécle cherche à comparer les niveaux d’inégalités dans toutes les périodes historiques. Les conclusions de ce livre sont très préoccupante. On appréciera de ce livre, la démarche pragmatique qui se veut abordable mais il faut tout de même bien s’accrocher pour bien le comprendre. On aurais peut-être apprécié que la dernière partie, consacrée aux possibles solutions envisageable, soit plus étoffée.

Source: Google image

Source: Google image

Thimothée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *