full screen background image

Le sens de la beauté

 

Source: http://ffffound.com/image/014ad213c105de027973a4aed774dc633a362082

Source: http://ffffound.com

Qu’est-ce la beauté des choses? Comment cela affecte-t-il dans notre vie?

Je me suis posé la question plusieurs fois à moi-même. Et j’ai trouvé la réponse dans un livre titré «Le sens de la beauté, c’est la resource» (Traduit du japonais). Ici je vais vous présenter ce que le livre m’a fait penser.

Par exemple, vous êtes arrivé à l’aéroport. Vous passez dans le couloir, vous regardez le sol et vous voyez que c’est moyennement propre mais ne donne pas envie de s’allonger dessus. Qui nettoie cela? Le personnel de nettoyage? Si on l’appelle le personnel de nettoyage, pourquoi ce n’est pas nettoyé proprement jusqu’au point de s’allonger dessus? (Même si c’est propre ce n’est pas conseillé!) La réponse est simple; le personnel de nettoyage a son rythme pour faire avancer le travail jusqu’à ce que ce soit «mieux» qu’avant et non pas complètement propre. Mais ce n’est pas tout. Quand l’heure de travaille se termine, ils ramassent les équipements le plus rapidement possible… pour partir. Et c’est normal!

Source: http://gigazine.net/news/20140313-haneda-extended-terminal/

Source:
http://gigazine.net/news/20140313-haneda-extended-terminal/

Vous sortez de l’aéroport et vous roulez sur l’autoroute. Quelques minutes plus tard, vous retrouvez un lampadaire éteint depuis que vous êtes parti pour le voyage il y a quatre jours. Et vous retrouvez un autre lampadaire qui remarche, parce qu’il a été réparé pendant votre voyage. Vous entrez dans votre quartier près du centre-ville. Vous voyez un panneau qui est déformé de 35° depuis huit mois. Finalement vous êtes rentré chez vous.

Ceci est une histoire que j’ai inventé mais correspond tout à fait quand je suis à Paris ou à Dublin. Bien sûr, il y a l’histoire de l’habitude mais ce n’est pas tout. Ces habitudes affectent jusqu’a la production des choses dans le pays. Prenons l’exemple de Japon. Le Japon, bien sûr n’est pas le meilleur pays du monde, mais en terme de propreté c’est toujours propre. Le sol de l’aéroport et même les grands trottoirs sont propres. Les lampadaires sont réparés le plus vite possible et les panneaux sont remis en place le plus vite possible aussi. Ce qu’on appelle l’entretien permanent. On peut dire n’importe quoi du mal de ce pays, mais dans ce domaine on ne peut pas dire grand chose. Tout à l’heure je vous ai dit que l’habitude de la propreté, est liée fortement à la production de bien de qualité. Effectivement c’est la «Technique». Nettoyé jusqu’a que c’est le plus propre possible c’est une techniques dont on a besoin. Cette technique est la précision des choses, la passion et la patience. En Suisse, les grandes marques d’horloge ont une précision extrême (La plupart des horlogers sortent de l’école d’horlogerie en France). Même les petites détails qu’on ne voit à peine à l’œil nu est soigneusement fabriqué. La beauté est aussi de séduire l’esprit et c’est important dans la vie courante. C’est une élévation de l’esprit. L’esthétique consciente et inconsciente est aussi vieille que l’humanité.

C’est une des grandes valeurs d’humanité; finesse, précision, concision. Quand ces valeurs sont mis en place dans la vie courante, plutôt qu’avoir son rythme pour faire avancer le travail, on a la priorité de faire mieux et avoir la qualité des choses. Et dans le livre une phrase m’a frappé: «Le monde devient influent, quand on rivalise avec la beauté». Cela signifie que quand le monde a ce sens de beauté, la technique et la vie de tous les jours sont fort bien pour le futur.

 

Maël B.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *