full screen background image

Interview écrite de David Saforcada, président de ‘France Bonapartiste’

Partons à la découverte des différents partis politiques français ! Nous nous intéressons ici au parti ‘France Bonapartiste’. Nous avons eu l’occasion de poser plusieurs questions par écrit au président de ce parti, David Saforcada.

bandeau France Bonapartiste

http://www.francebonapartiste.com/wp-content/uploads/2012/11/426364_378343378852102_464168450_n.jpg

Il est originaire de Villeneuve de Rivière et a servi la France sur divers théâtres d’opérations extérieurs. Il a été décoré plusieurs fois, notamment de la Croix Du Combattant. Il s’engage lors de son retour à la vie civil en 1999 dans la politique.

David Saforcada

david Saforcada

http://fr.metapedia.org/wiki/David_Saforcada

Questions posées :

1.     Comment fut créé le mouvement ‘France Bonapartiste’? Quelles sont ses origines?

France Bonapartiste est né en 2000 grâce à l’initiative de Thierry Choffat (président du Centre d’Etudes et de Recherche sur le Bonapartisme). Il est le rassemblement de militants bonapartistes issus du CERB, de la Fédération Bonapartiste de Franche Comté, d’ancien membre du Rassemblement Bonapartiste (dissous en 1997), de napoléoniens, de militants politiques venant de nombreux horizons.

2.     Indépendamment de votre rôle dans le domaine politique français, avez-vous une vocation historique spécifique?

Oui tout à fait, nous travaillons avec des associations historiques comme les Vosges Napoléoniennes. Nous participons à toutes les cérémonies napoléoniennes. Nous faisons en sorte aussi de participer à la mise en avant de Napoléon III et de sa politique. Nous sommes à l’initiative d’une pétition pour le retour des cendres de la Famille Impériale.

3.     Quels sont les principaux thèmes et idéaux de ‘France Bonapartiste’?

Les principes bonapartistes sont les mêmes que ceux qui ont été défendus par les Napoléon et les bonapartistes depuis le 19ème siècle (avec bien entendu la modernisation qui s’impose). Ceux sont la Souveraineté Populaire (élection du chef de l’état au suffrage universel, le référendum, … ), l’Indépendance Nationale (sortie de l’Otan, Europe de Nations, …), le Progrès Social (méritocratie, Participation, …), l’Autorité (droits et devoirs, …), le Rassemblement (assimilation, commémorations, …).

4.     Comment observez-vous la situation politique et économique actuelle en France et en Europe? Présentez-vous des candidats?

Economiquement la situation est désastreuse dans la mesure où la France s’est enfermée dans le dogme du libre-échange à outrance, la domination des marchés financiers et dans le carcan de l’Euro et d’une politique européenne suicidaire. La situation politique est tout autant catastrophique avec un Président de la République qui ne dispose de la confiance que de 13% des Français, un Gouvernement sans majorité absolue, une Droite qui ne vaut pas mieux. A cela il faut rajouter les « affaires » qui touchent l’UMP, le PS … Tout cela nous rapproche d’un 18 Brumaire ou bien d’un 13 mai, solution idéale si l’on ne veut pas tomber dans les extrêmes.

Oui France Bonapartiste a déjà présenté des candidats par le passé à différentes élections nationales et locales. D’ailleurs depuis 2014, notre mouvement à plusieurs élus locaux (nouveaux ou réélus).

5.     Que pensez-vous du réseau d’enseignement français dans le monde? Permet-il de diffuser efficacement la langue et la culture française selon vous?

Il faut réactiver, épanouir, ce qui reste de nos splendides réseaux et établissements culturels français à l’étranger. A l’heure actuelle, la France ne fait les efforts qu’il faudrait pour la diffusion du Français ni pour entretenir les liens forts de la Francophonie. Il faut espérer que le dernier rapport Attali sur le sujet de la Francophonie saura réveiller les consciences sur le sujet.

FLOCB




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *