full screen background image

Copenhague : un girafon abattu

L’euthanasie de Marius à Copenhague, un girafon d’un ans et demi en parfaite santé fait grand bruit dans le monde entier.

Malgré de nombreuses manifestations de soutiens, le girafon, a été exécuté avec un pistolet d’abattage, avant une autopsie à laquelle ont assisté des visiteurs, dont des enfants. L’animal a fini en morceaux devant les caméras des médias danois, pour nourrir les lions.

Ce girafon a été exécuté pour des raisons génétiques. Le zoo avait expliqué sur son site internet mercredi, en danois, qu’il n’avait pas d’autre choix que de ne pas laisser le girafon grandir. Dimanche, il l’a traduit en anglais. Il y explique qu’il participe à un programme de l’Association européenne des zoos et des aquariums (EAZA) pour éviter la consanguinité entre girafes. Les gènes de Marius ont été jugés trop peu originaux pour lui permettre de se reproduire dans son zoo ou dans un autre du réseau de l’EAZA. De plus, la castration a été jugée plus cruelle et aurait «des effets indésirables». Et la réintroduction dans la nature aurait été  un processus qui avait peu de chances de réussir et qui, dans le cas des girafes, n’est pas souhaité par les pays africains.

medium_girafe2

(Morgane)

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *